Le lettrage de la rue du Wacq réalisé par les élèves .

Publié le par BAC PRO TCI du LYCEE ERNEST COUTEAUX

rue-du-wacq1-copie-1.jpg

Les élèves s’appliquent pour cette réalisation qu’ils verront régulièrement
rue du wacq2-copie-1


Un travail de précision
Non, non et non… les métiers manuels
ne sont pas des métiers dévalorisants !

Bien au contraire.
Quand vous verrez, dans quelques semaines, le nouveau lettrage signalétique de

 

La Rue du Wacq vous vous direz sans doute que c’est joliment bien fait
Alors, à ce même instant, dites vous que ce sont vingt jeunes lycéens qui ont mis leurs apprentissages au service de la ville. Vingt jeunes qui se préparent à passer le bac professionnel de technicien en chaudronnerie industrielle et qui suiveront le BTS de la même branche et qui ont
« utilisé » ce projet pour mettre en application  les leçons de leurs professeurs.

Création assistée par ordinateur du modèle en 3D, chaîne numérique, oxycoupage ou encore débitage de la tôle, les élèves ont réalisé toutes les étapes de création de ce lettrage géant.
Et pour eux, c’est un projet des plus valorisants
 

 

« c’est bien mieux que de faire des pièces poubelles !
Là, ce qu’on fait va être utile ! »
disait un jeune garçon de la section avec une pointe de fierté dans le regard « Vous voyez cette lettre là, c’est moi qui l’ai faite ! »

s’exclamait un autre élève, un grand sourire accroché aux lèvres.
Autrement dit, un partenariat réussi qui joint l’utile à l’agréable et qui permet de maintenir la motivationdes futurs chaudronniers, un métier qui, M. Bourgeois l’affirme,

 

« recrute ! Du boulot en chaudronnerie, il y en a ! ». Le lettrage de la rue de Wacq devrait être posé par les services techniquesde la ville en début d’annéeprochaine car, mine de rien,c’est un travail de patience que de réaliser ces lettres géantes.

Commenter cet article

Déprez carole 05/04/2010 19:45


Félicitations pour ce projet hors-norme que nous attendons tous avec impatience. Je fais partie des ateliers du Wacq depuis janvier, je réalise des enluminures, c'est-à-dire des copies sur
parchemin de manuscrits anciens et des créations personnelles. Avoir un aperçu de votre travail me donne encore plus envie de réaliser de nouvelles oeuvres car le public qui vient nous rendre
visite suit avec intérêt le projet et nous lui parlons aussi du lettrage qui se fait grâce à vous et à vos professeurs. Continuez, c'est formidable. Carole Déprez